INFOS

Direction artistique / Hélène Taddei Lawson

Création et interprétation / Karin Jemsby, Hélène Taddei Lawson, Didier Firmin, William Garrouste, 

Alexandre Jean

Sound design / Tommy Lawson

Vidéo / Stéphane Broc

Lumière / Sébastien Lefèvre

Durée / 1h15 mn 

Soutiens / Collectivité de Corse, Drac de Corse, 

Ville de Bastia

Coproduction / Théâtre Rutebeuf, Clichy

NOM DE CODE GOËLAND Création 2003

Des danseuses contemporaines, un comédien, un breaker, un danseur de House , des dispositifs vidéo et des matières sonores interagissent à travers une narration construite au fil d’improvisations.

Ce processus de création, d'une grande liberté, s'est organisé de lui même autour de la trame d’un polar, à l’intérieur duquel d’étranges personnages se croisent, apparaissent et disparaissent.

Se dessine alors un grand jeu de cache-cache autour d’un personnage imaginaire, Jonhatan Livingstone au nom de code Goëland.

VIDEO
GALERIE
DIFFUSION

Théâtre Rutebeuf de Clichy, France - Juin 2002

Théâtre de Bastia , Corse- Décembre 2002

Théâtre l’astronef de Marseille, France- Janvier 2003

Théâtre le Kallisté, Ajaccio , Corse- Mars 2003

Zpazziu Natale Lucciani, Corte, Corse - Avril 2003

PRESSE

Surgies de nulle part, cinq silhouettes suspectes entament un étrange ballet qui structure l’espace comme des lignes de tension, baignées de lumières géométriques et d’images vidéo fulgurantes sur des sonorités drum & bass. D’emblée le mystère est posé, puis l’ensemble se disloque pour laisser place à la personnalité de chacun, qui s’affirme avec qualité et précision. Hélène Taddei Lawson tire en amont les ficelles de cette écriture qui donne volontiers la parole aux danseurs et piétine les frontières entre danse et images théâtrales.

La bande son, signée Tommy Lawson, nous enveloppe de sonorités actuelles ponctuées d’accents rétro et d’ambiances qui nous replongent dans l’esprit polar tandis que la vidéo signée Stéphane Broc servt parfaitement le propos chorégraphique avec pertinence et originalité.

Fidèle à la démarche d’Art Mouv’ promouvant l’interdisciplinarité et le métissage, Nom de Code Goéland échappe aux codes institués de la danse contemporaine et du hip-hop. Le public a appréciér le voyage initiatique du célèbre goéland épris de liberté. 

Christophe Laurent - Corse- Matin - mai 2002