Un aghju nunda…

Je n’ai rien à dire…

du 4 au 13 novembre 2019

 

Je n’ai rien à dire et je le dis ouvrait le discours Lecture on Nothing (Conférence sur rien) en 1949 à New York, de John Cage, infatigable artiste militant qui n’avait de cesse d’entrelacer le quotidien et l’utopie.

C’est à partir de ce postulat que les étudiants se sont immergés dans la création, visant l’essentialité de l’expression artistique, appréhendant leur lieu de vie et de travail avec un regard utopique et joyeux.

Ce regard à travers l’œil de la caméra, les oreilles de l’enregistreur, le corps du performer, la voix du chercheur a généré de l’innovation au sein du campus et une circulation de savoirs faire qui ont abouti à différentes formes de restitutions :

  • Un documentaire intégrant des performances dans divers lieux du campus et des interviews bilingues.

  • Une performance danse, son, mapping vidéo et textes dans l’espace extérieur de la BU avec une cinquantaine d’étudiants et des professionnels du spectacle vivant.

  • Des reportages photos et des articles restituant le processus de création réalisées par les étudiants.

 

Projet soutenu par la Collectivité de Corse (Projet Identité(s) en Mouvement), l’Université de Corse – Pasquale Paoli (FLLASHS et Mission Créativité) et la Spedidam.

VIDEOS

DIAPORAMAS

PROCESSUS DE CREATION

PUBLICATIONS

Avec :

 

Davia Benedetti (MCF), direction universitaire du projet, artiste chorégraphique

Jean Pierre Guidicelli, direction pédagogique licence Arts du Spectacle vivant, comédien

 

Les étudiants de la Licence arts du spectacle :

(L1) Lea Aitora , Jean-Baptiste Antonelli, Sophie Audibert, Emilie Bouvier, Anthony Colonna d'Istria, Hamza El Herrad, Marien Le Roy, Noé Lebret, Melina Lewis, Sacra Maria Luciani, Mariana Martins Roeber, Michele Merlo , Pierre-Antoine Mortini, Hugo Retali , Timothy Sissy, Stephane Spaccesi ; (L2) Sonia Leca , Cecilia Lucciardi, Manon Recco Cloé Ropert, Manon Salaun, Malgorzata Tiomkin ; (L3) Cassandre Carre, Jean Philippe Cruciani, Alix Hubeser, Anna Methivier, Khadija Slimane Bourhem, Léa Soltane et Thomas Thabone

 

Les étudiants de la licence arts appliqués, 1ere année :

Leslie Basset, Lisa Boukhatem-Schianchi, Maxime Carlier, Lila Chattou, Geoffrey Choisel, Elodie Cogny, Clément Diker, Maxime Ferat, Ornella Ferrari, Thomas Ferrari, Liza Furfaro, Lea Grenier, Axelle Guillaumain, Estelle Guillaumont, Alberick Hisbergue, Bastien Juillot, Laurina Leonardi-Cauliez, Graziella-Elodie Lorriaux, Lea Miliani, Minh Hanh Nguyen, Carolanne Ramsamy, Oumaima Rochd, Gabrielle Rognoni, Laurene Roth, Abdelkader Roussel, Sandy Sonet, Maeva Spanedda, Camellu Tomasi , Ghjulia Maria Torti, Tao Valentin, Jeremy Vartanian

 

Les étudiants de la licence arts plastique, 1ere année :

Anaïs Bastiani, Laetizia Cantara, Alexandre Costa, Iziana Gerandi, Yannick Gimenez, Brian Hubert, Mathias Lemercier, Thomas Marcelli, Milenna Martini, Mikidache Moutuidine, Leana Murgia, Francois Murzeau, Laura Orsini, Marion Plavis, Jean-Joseph Rossi, Manon Verney, Marie-Francoise Vittori.

La Cie Art Mouv’ :

Direction artistique /Hélène Taddei Lawson

Performers / Davia Benedetti, Jessica Buttafocu, Jean Pierre Guidicelli, Hélène Taddei Lawson

Vidéo / Stéphane Broc

Sound Design / Tommy Lawson

Lumières / Anouar Benali

Chargé de production / Frédéric Antomarchi

Communication / Pierre Battesti

Captation spectacle / Thomas Silvert

Poésies / Thomas Thabone et Timothy Leoncini

Remerciements :

M. le président de l’Université de Corse ; Marc Benedetti, directeur de l’éducation, de l’enseignement et de la recherche, Collectivité de Corse ;  Emmanuelle Cesari-Attard, directrice adjointe de l’éducation, de l’enseignement et de la recherche, Collectivité de Corse ; Michèle Venturi, doyen de la Faculté des lettres,  langues, arts, sciences humaines et sociales, Université de Corse ; Marc-Paul Luciani, directeur-général du CROUS de Corse ; Nadine Marchioni, responsable du service culturel du CROUS de Corse ; Pierre Mattei, responsable direction du patrimoine, de la logistique et de la prévention, Université de Corse ; Edwige Koziello, enseignante en arts plastiques, Faculté des lettres,  langues, arts, sciences humaines et sociales ; Marianne Morès-Santoni, Université de Corse ; Jacqueline Augier, responsable administrative, Faculté des lettres,  langues, arts, sciences humaines et sociales ; Bastien Bereni, pôle pédagogique Langues étrangères appliquées, langue et culture corse ; Jean-Pierre Isacco, pôle pédagogique arts et lettres ; Pierre Memmi, Café de France (Corte) ; Thierry  Gutierrez Rodriguez, café O’Central (Corte) ; La Maison de la Presse (Corte) ; M. Paul et Philippe, Café de France, Corte et Ghjisè.

ÙN AGHJU NUNDA À DÌ È A DICU

JE N’AI RIEN À DIRE ET JE LE DIS

a été imaginée à partir de la conférence de John Cage

Lecture on Nothing, Artist’s Club, New York, 1949 ou 1950

John Cage, Silence : Lectures and Writings, Wesleyan University Press, Middletown, 1961

Avec l’aimable autorisation du John Cage Trust, Red Hook, New York

 

Cie ART MOUV’ © 2019